9H22...

9H22...

Quelle heure est il ? 9H22 

Il est surtout l'heure de se réveiller et de changer nos visions et nos habitudes niveau RH. 

 

Kézako 9H22 ?

C'est l'heure symbolique depuis laquelle les femmes vont travailler "symboliquement" gratuitement jusqu'à la fin de l'année...

C'est un collectif féministe Les Glorieuses qui nous donne l'heure. On vous joins leur communiqué de presse du 25 octobre 2021. 

Avec ce hashtag #3NOVEMBRE9H22, elles souhaitent tout d'abords interpeller et notamment en période des pré élections présidentielles. 

 #3NOVEMBRE9H22L’INÉGALITÉ SALARIALE FEMME-HOMME SE CREUSE ENCORE EN 2021 

#3NOVEMBRE9h22 : c’est la date à laquelle cette année, les femmes commencent à travailler gratuitement. Les Glorieuses, une newsletter féministe lancée en 2015 par Rebecca Amsellem, docteure en économie, continue sa lutte contre les inégalités salariales et lance un appel à l’attention des candidats et candidates à l’élection présidentielle.

Selon la newsletter Les Glorieuses, le 3 novembre 2021 à 9h22 marque l’instant à partir duquel les femmes commencent à travailler bénévolement. Le constat de l’année 2021 est sans appel : 16,5% d’écart salarial (Eurostat, l’organisme de statistiques de l’Union Européenne) au détriment des femmes, c’est 1 point de plus qu’en 2020. L’heure est à la prise de conscience. Au travers du mouvement annuel en faveur de l’égalité salariale #3Novembre9H22, Rebecca Amsellem lance une pétition composée de trois propositions de politiques publiques, chacune ayant fait ses preuves, à l’attention des candidats et candidates à l’élection présidentielle.

1. Appliquer le principe d’éga-conditionnalité
Ce premier principe permet de conditionner l’accès aux marchés publics, l’obtention des subventions publiques et celui des prêts garantis par l’Etat au respect de l’égalité salariale au sein de sa structure. Pour y être éligibles, les entreprises doivent prouver qu'elles respectent l'égalité de rémunération entre les sexes dans leurs organisations. Cette première mesure, qui ne coûte rien de plus à l’Etat, permet de s'assurer que le budget alloué par les fonds publics n'accentue pas les inégalités.

2. Revaloriser les salaires des emplois où les femmes sont les plus nombreuses
Une réévaluation économique de toutes les professions à prédominance féminine est indispensable afin que les femmes soient rémunérées autant que les hommes. À titre d’exemple parmi tant d’autres, les femmes représentent en France 90,4% des infirmières, 87,7% des sage-femmes et 65,7% du corps enseignant. Ces emplois de soin et d’éducation, très féminisés, ont été cruciaux ces deux dernières années pour la France. Une réévaluation économique de toutes les professions à prédominance féminine est indispensable, et ce, sans plus attendre. 

3. Soutenir un congé parental payé de manière équivalente pour les deux parents
Ce congé, à l’image de celui mis en place en Suède, permettrait aux hommes et aux femmes de jouir d’un congé maternité (post naissance) et d’un congé paternité de même durée. Ainsi, le temps imparti peut être partagé équitablement entre les deux parents. Il est essentiel de permettre aux couples hétérosexuels de vivre leur parentalité de façon égale dès aujourd’hui.
L’égalité est un choix moral et un choix économique. En 2021, l’inégalité salariale se creuse avec un écart de salaire de 16,5%, un pourcentage en hausse constante depuis 2018. Ce constat est sans appel : des mesures concrètes doivent être mises en place dès aujourd’hui afin d’éviter d’attendre 2234 pour voir naître l’égalité salariale. Évitons des dizaines d’années d’inégalités grâce à un plan économique adapté. Oui, l’égalité coûte de l’argent, il en va de même pour sauver l’industrie aéronautique. Et c’est un choix que le gouvernement est en mesure de faire pour ses citoyens et citoyennes." explique l’activiste et économiste Rebecca Amsellem, rédactrice de la newsletter Les Glorieuses.

 
Ligne
 

À propos de Rebecca Amsellem Rebecca Amsellem, économiste, crée 2015 la newsletter féministe Les Glorieuses en 2015. Au printemps 2020, la newsletter était suivie par 150 000 personnes. En 2015, elle lance également le mouvement #5NOVEMBRE16H47 dont la date est actualisée tous les ans. Ce mouvement a pour objectif de sensibiliser sur l'inégalité salarialeentre les femmes et les hommes en France. Elle prend aussi position en faveur de congé parental partagé, suivant le modèle suédois. Rebecca Amsellem dirige également Gloria Media, société de production de newsletters qui produit également Les Petites Glo, Impact et Economie. 

À propos de la newsletter Les Glorieuses Les Glorieuses est la première newsletter féministe et culturelle qui inspire, engage et déculpabilise les femmes. Notre lectorat de 150,000 personnes est en grande partie composé de femmes entre 25 et 45 ans.
Aujourd’hui, deux verticales accompagnent la newsletter Les Glorieuses, Les Petites Glo destinée aux adolescent·e·s, IMPACT et la verticale « Economie » portant sur le genre et l’économie. Toutes les newsletters sont produites par l’entreprise Gloria Media.

Pour toute question sur le volet de l'engagement des entreprises en matière d'égalité salariale, contactez Insaff Elhassini :
Email: insaff.elhassini@gmail.com - Instagram/Facebook: @majustevaleur + @leaninfrance + @insaff_elh - Linkedin: Insaff EL Hassini - Twitter: @Insaff_G

 À propos de Insaff Elhassani Juriste financier & Présidente de l'ONG Lean In France, Insaff est également professeure de négociation de rémunération et experte en égalité salariale. Elle milite depuis une dizaine d'années sur les sujets d'égalité professionnelle et d'empouvoirement économique & financier des femmes. Activiste engagée pour le droit des femmes, Insaff a sillonné la France et le monde de 2018 à 2019 avec ses Tour de France & Tour du monde de la négociation de rémunération, et a ainsi enseigné à plus de 5000 femmes comment déterminer puis défendre leur juste valeur sur le marché de l'emploi. Elle poursuit aujourd'hui cet objectif avec "Ma Juste Valeur" : une collection de podcasts (+650K d'écoutes) et de formations qui visent à lever le tabou autour des femmes & de l'argent, former les femmes à négocier une rémunération à leur juste valeur et conduire le changement en entreprise.

 

CONTACT PRESSE :

Leslie Toledano, Relations Presse

06 10 20 79 60

leslietoledano.rp@gmail.com

 

Paru le : 03/11/2021

Fil RSS