Le 31eme carrefour RH de Face Gard

Le 31eme carrefour RH de Face Gard

Le 31eme carrefour RH Face Gard  animé par Marie Cambon a eu lieu Vendredi 4 Septembre 2020 dans les locaux de la MFR au Mas de l’agriculture 

Face Gard est un club d’entreprises engagées et responsables qui luttent contre la discrimination. 

 La rencontre s’est tenue sous forme de table ronde où dirigeants et DRH étaient présents notamment Véolia ou Vinci afin d’échanger autour d’un sujet en particulier. 

Le thème du jour était: les addictions dans le milieu de l’entreprise. Pour nous y sensibiliser, le président de l’association ASUD NÎMES était présent

 
Bien entendu, lorsque nous parlons d’addiction nous parlons évidement de toutes les substances nocives qu’elles soient légales ou illégales par exemple: le tabac ou alors tout autre produit psychotrope. 
Nous avons pu évoquer ensemble la société actuelle qui est addictogène et qui met les collaborateurs sous tension, notamment ces dernières années. 
Il est important de sensibiliser les employeurs sur cette problématique et en particulier les entreprises où les collaborateurs ont la responsabilité de machines dangereuses ou d’engins. Par exemple: il va de soit qu’un grutier ne peut pas venir sur son lieu de travail avec une consommation d’alcool dans le sang. D’une part, pour sa sécurité et d’autre part, pour la sécurité de ses collaborateurs. 
 
Nous nous sommes également interrogés sur le cadre légal de cette problématique, ou s’arrête la responsabilité de l’employeur? 
Dans un premier temps il engage sa responsabilité légale en tant qu’employeur mais dans un second temps il y a également une notion de confidentialité puisqu’une addiction est une pathologie. 
Par exemple, si un employeur suspecte ou découvre qu’un de ses collaborateurs consomme des substances illicites les autorités ne sont pas forcément le premier recours, il existe d’autre moyen telles que les associations spécialisées. 
La loi autorise les employeurs dans un cadre extrêmement réglementé à tester ses salariés sur leur consommation de substances psychotropes. 
En effet, une personne peut être très compétente mais avoir des addictions et le mieux n’est  pas forcément de dénoncer ses actes mais plutôt de l’aider en la poussant à aller vers des organismes. 
Le bénéfice du test aura permit de protéger la responsabilité de l’employeur mais aussi la sécurité  de ses salariés. Il est donc possible en France de ne pas prendre de risque en tant qu’employeur pour soi et ses collaborateurs sans être dans la délation dès la moindre suspicion. 
 
Il est important pour une entreprise de travailler sur sa marque employeur, elle valorise l’image auprès des candidats potentiels. En effet, la qualité de vie au travail et la marque employeur sont deux facteurs importants à prendre en compte puisque ce sont des pistes pour rendre plus heureux ses collaborateurs et donc pour atteindre les objectifs fixés. Ils permettent également de faire face à ce genre de problématique. 
 

Un entreprise peut aborder le sujet de deux manières différentes: 

  • la répression 

  • La prévention santé

 
Dans la seconde approche un travail en amont est nécessaire et pour se faire accompagner il est possible de se reposer sur l’expertise de plusieurs organismes et associations. 
 
Chayma Camus

Paru le : 09/09/2020

Fil RSS