Les DYS en entreprise, encore un sujet tabou ?

Les DYS en entreprise, encore un sujet tabou ?

Depuis 2005 les troubles cognitifs spécifiques appelé troubles DYS font parti du champ du handicap comme handicap cognitif. 

 

 

Quels sont les principaux troubles: 

 

- Dyslexie, Dysorthographie et Dysgraphie

Il s’agit de trouble de la compréhension du langage écrit affectant la lecture, l’orthographe mais aussi l’écriture. 

 

- Dyspraxie

C’est un trouble de la planification des mouvements et la coordination en raison d’une altération de la communication entre le cerveau et le corps. 

 

- Dysphasie 

Le trouble porte soit sur la compréhension du langage et la programmation des sons de la langue ou leur production soit sur la disponibilité des mots et leur agencement syntaxique. 

 

- Dyscalculie

Ce trouble est lié aux activités numériques touchant différentes opérations mentales. 

 

 

Comment inclure les DYS dans le milieu professionnel? 

 

Les personnes touchées par les troubles DYS ont des besoins spécifiques et indispensables à leur insertion professionnelle ainsi qu’à la bonne exécution de leur missions. 

 

Ces personnes ont davantage besoin de concentration puisqu’elles sont en mobilisation permanente par conséquent elles font plus d’efforts et se fatiguent beaucoup plus vite. 

Leur tension mentale augmente lorsqu’elles sont en situations de double taches, de stress, ou dans un environnement trop bruyant. 

 

Il faut savoir qu’elles nécessitent d’un temps d’exécution plus important, c’est pour cela qu’il est indispensable de leur octroyer un apprentissage spécifique pour qu’elles soient totalement opérationnelles.

Veuillez noter que les Dys sont des individus comme les autres, ils nécessitent seulement d’une attention particulière et d’un apprentissage plus cadré. Il est important de ne pas les négliger et de faire en amont un travail d’intégration dans l’entreprise afin qu’ils se sentent à leur place. 

 

Ne passez pas à coté d'un talent...

 

... Vos process de recrutement vous feraient-ils passer à côté d’une pépite ? Nous l’ignorons, mais sachez que les personnes zèbres et les personnes dys- (dyslexique, dyspraxique…) ne rentrent pas toujours dans les grilles, dans les cases ou dans les tableaux d’évaluation classiques des entreprises. Ils sont pourtant une source de potentiel pour l’entreprise. Ils sont étonnants. Ils sont hors normes. Ils sont extra-ordinaires au sens propre. En France, plus de 7 millions de personnes font partie de ces profils atypiques. Recruter parmi ces profils peut s’avérer un pari gagnant pour élargir votre vivier, diversifier vos profils, amener de la créativité dans vos process/dans le quotidien de vos équipes, et pourquoi pas, mener une politique d’innovation sociale ambitieuse 😉

Personnes dys- et zèbres, qui sont-ils ?

Les zèbres, sont des personnes qui possèdent un Haut Potentiel intellectuel (anciennement appelés « surdoués » ou pour les enfants « précoces »).

On les appelle zèbres car ils sont atypiques dans la durée. Le terme a été inventé par une psychologue française. Ils possèdent un Quotient Intellectuel au dessus de la moyenne de la population (égal ou supérieur à 130) mais surtout ce qu’on ignore, c’est qu’ils ont une façon d’aborder le monde, différente de la nôtre. Nous y reviendrons dans le paragraphe suivant 😉

Des zèbres célèbres : Jennifer Lawrence – actrice, Steve Jobs – entrepreneur/inventeur, Voltaire – écrivain/philosophe, Sharon Stone – actrice, Madonna – chanteuse, Amélie Nothomb – auteure, Albert Einstein – physicien…Les dys-, quant à eux, sont des personnes qui ont un trouble cognitif mais qui possèdent une autre forme d’intelligence.

Le terme regroupe : dyslexie, dyscalculie, dysorthographie, dysphasie, dyspraxie ou encore dysgraphie. Ce trouble peut être plus ou moins handicapant au quotidien sur un poste de travail. 

Sachez qu’on estime que 8% de la population française pourrait être atteinte d’un ou plusieurs « troubles dys ». Vous en fréquentez peut-être même dans votre entourage sans pour autant les avoir détectés 😉

Des dys- célèbres : Mika- chanteur multilingue, Léonard de Vinci – inventeur/scientifique, Daniel Radcliffe – acteur, Walt Disney – producteur cinématographique,  Gustave Flaubert – romancier…Source: extrait d'un article sur Néo-Job 

 

 

 

 

Paru le : 02/10/2020

Fil RSS